Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Toni

Dom Juan acte II,2 "Dom Juan courtise Charlotte" de Molière

6 Juin 2010 , Rédigé par Toni Publié dans #Dom Juan

Commentaire

Introduction

Problématique

I/ Une scène de séduction

A) Le schéma actanciel 

- La scène met en présence trois personnages:

-> Don Juan, personnage principal et éponyme, peut être considéré comme le sujet principal. Il est aussi le destinataire.

-> Charlotte constitue son objet: on s'en rend compte dès les premières lignes: "Ne trouves-tu pas, dis-moi, que celle-ci vaut bien l'autre? Ce qui pousse Dom Juan c'est le désir de conquête, la nature, son obsession pour la beauté.

-> Il aborde rapidement Charlotte et lui propose mariage: " sachez que je n'ai d'autre dessein que de vous épouser"

->Sganarelle est à la fois un adjuvant et un critique. Adjuvant quand il conforte DJ dans son projet l.4: "Assurément. Autre pièce nouvelle" ou rassure Charlotte sur les intentions de Dom Juan l.65: "et je prends à témoin l'homme que voilà de la parole que je vous donne". Critique dans les apartés ironiques l.4 et l.55: "Il n'a garde". 

-> Dom Juan l'interpelle au début pour lui demander son avis sur Charlotte l.2 puis l.17. DJ s'en fait un complice et un  témoin de ses exploits. Il a une fonction comparable à celle de Sancho Panza auprès de Don Quichotte. L'ambivalence de son rôle est soulignée par le double sens de ses paroles (ironie) et par les apartés.

B) L'économie du dialogue

- Le temps de parole montre que c'est DJ qui domine. Sganarelle n'intervient que très marginalement.

-DJ dispose du plus long temps de parole. Cependant, Charlotte se défend assez bien vu sa situation. Elle a même une petite tirade l.50-54 où elle développe un peu sa pensée. Il y a donc une résistance de sa part (ce qui ne fait que renforcer l'intérêt que lui porte DJ).

-Ajoutons le niveau de langue qui montre aussi la supériorité de Dom Juan. Charlotte s'exprime simplement "Fi!... elles sont noires comme du charbon", voire de façon populaire en supprimant les r par ex. "les monsieux", toujou", "enjoleux" (53-54) Qui mène le jeu? C'est DJ.

C) Les étapes de la séduction

-Première étape: il aborde sa victime en lui posant quelques questions banales l-14 = Stichomythie. Charlotte se contente de répondre brièvement et poliment ( répétition de "Monsieur", "pour vous servir").

-Deuxième étape l.14-36: il la complimente sur plusieurs points physiques: yeux, taille, tête, yeux à nouveau. Puis les mains. On suit le mouvement de son regard

 ->Charlotte essaye ici de se défendre car elle ne croit pas à l'éloge de DJ sur ses mains, trop invraisemblable.  Mais elle est toujours tentée de le croire. "je vous suis bien obligée si cela est".

-Troisième étape l.37-fin: DJ aborde le vif du sujet sans transition : "vous n'êtes pas mariée sans doute?". Les répliques s'allongent encore car le sujet est plus délicat. Dj est obligé à argumenter en sa faveur: il se dit fidèle, honorable et de bonne foi. Charlotte se défend davantage mais elle finit par céder , la proposition de mariage la séduit, elle est donc séduite par la parole de Dom Juan.

=> On assiste donc a une offensive en trois temps où DJ renforce peu à peu sa pression tandis que Charlotte résiste mais recule peu à peu. Si elle cède rapidement c'est parce qu'elle  n'est pas amoureuse de Pierrot, dont la naïveté a été soulignée dans la scène précédente qui prépare celle-ci.

=> La tonalité du texte est ambiguë. On peut s'amuser de l'habileté de DJ, de la naïveté de Charlotte, et de la du`plicité de Sganarelle. Le spectateur étant au courant de la personnalité de DJ assiste avec intérêt à sa stratégie. Mais il est difficile d'oublier l'enjeu sérieux pourr la jeune fille. Notons que dans cette "comédie sérieuse" (terme qui désigne certaines comédies de Molière comme Tartuffe, Le Misanthrope

II/  Le portrait du séducteur à travers cette scène

A) Sa tactique

-Elle consiste en deux points essentiels: la flatterie et sa propre mise en valeur

La flatterie porte uniquement sur la beauté physique de la femme. Il l’examine comme on le ferait pour un animal, la fait tourner et montrer ses dents, ses mains. Exclamations, questions rhétoriques soulignent son admiration 37, 48. On devine qu’il ment à propos des mains d’après la protestation appuyée de Charlotte. DJ n’hésite pas à baiser des mains sales de paysanne comme il le ferait pour une femme du monde. Il veut la persuader qu’elle est hors du commun, bien au-dessus de sa classe sociale. Cette flatterie débouche sur l’idée qu’elle ne peut épouser un homme quelconque mais peut espérer un mariage beaucoup plus intéressant l.70. 

- L’autre versant de la tactique le concerne lui-même. Tout d’abord, il éprouve un amour aussi rapide que violent ; comparer « Je suis ravi » l.44, « Je vous aime trop pour cela » l.49 (formule passe-partout, encore assez vague), « je vous aime de tout mon coeur » 75 et enfin 80 « on vous aime autant en un quart d’heure, qu’on ferait une autre en six mois». Il se sent d’ailleurs obligé de se justifier et en revient aux charmes de Charlotte. 

- Ensuite, il jure de sa sincérité, de la différence entre lui et les autres aristocrates de cour. Le fait de jurer est un acte solennel à l’époque, la promesse de mariage doit être respectée sous peine de poursuites. Il en appelle au Ciel : « Dieu m’en garde » 48, « Le Ciel qui le connaît bien m’a conduit ici tout exprès pour empêcher ce mariage » 73. Il emploie le mot « profaner » pour parler de la beauté de Charlotte, terme religieux qui veut dire traiter avec mépris ce qui a un caractère sacré. Se montrer parjure est à la fois méprisable dans la mentalité aristocratique et insultant pour la religion. On peut être emprisonné, voire exécuté pour une injure de ce type. [Au siècle suivant, le chevalier de La Barre sera torturé et mis à mort pour avoir osé garder son chapeau devant une procession, ce sera un des combats de Voltaire. Le marquis de Sade sera emprisonné pendant 25 ans pour ses écrits et sa conduite libertins.].

B) Sa personnalité

-C’est un monomaniaque, un obsédé. Comme dans beaucoups de comédies de Molière, le personnage central est intéressé    par un seul sujet ; l’argent chez Harpagon (L’Avare), sa santé dans Le Malade imaginaire, l’aristocratie dans  Le Bourgeois gentilhomme, etc. Ici, l’obsession de DJ  est la conquête des femmes. Dans l’acte I scène scène 2, DJ se présente lui-même dans une tirade célèbre où il dit notamment « La beauté me ravit partout où je la trouve, et je cède facilement à cette douce violence ». Ici, cette obsession et son instabilité se révèlent dans les premières paroles ; il passe d’une femme à une autre sans pause, sans même avoir terminé la conquête de la précédente: 1-3: les femmes sont interchangeables

Il est habile, expert: Son arme essentielle est le beau langage. D’ailleurs Charlotte est bien consciente de cette capacité   l. 55 « Monsieur, tout ça est trop bien dit pour moi et je n’ai pas l’esprit pour vous répondre », elle n’est pas de taille pour  jouer à ce jeu là. A la fin, elle montre aussi que c’est ce langage qui l’a séduite « je ne sais comment faire quand vous parlez. Ce que vous dites me fait aise et j’aurais toutes les envies du monde de vous croire » 82. Si la beauté séduit DJ, lui séduit par les mots. Remarquons que le rôle est souvent tenu par des acteurs expérimentés et non par de jeunes gens. Ex Michel Piccoli, 40 ans, dans la version télévisée de Marcel Bluwal,  Jacques Weber en 1998. Dans Les Liaisons dangereuses de conquête de Laclos, c’est aussi le langage qui est déterminant. 

- C’est un personnage sans scrupules. Il commet ici plusieurs fautes contre la morale commune et la religion à l’époque quasiment pratiquée par tous. D’abord, il s’attaque à une paysanne, c’est une proie facile. Celle-ci souligne bien la différence de classe entre eux 62 « C’est trop d’honneur que vous me faites », et lui-même se sert de cette différence    pour la tenter « Une personne comme vous serait la femme d’un  simple paysan » 69. Il la domine socialement et culturellement. Or, il est contraire aux lois de l’honneur aristocratique de s’attaquer à plus faible que soi ; c’est l’inverse de l’amour courtois qui oblige l’homme à choisir une femme plus haut placée que lui. Ensuite, cette paysanne n’a pas    d’autre bien que son honneur, c’est-à-dire sa virginité. Elle insiste sur ce point 91 « je ne suis qu’une pauvre paysanne,    mais j’ai l’honneur en recommandation et j’aimerais mieux me voir morte que de me voir déshonorée ». Ceci souligne l’importance de l’enjeu pour elle et la malhonnêteté du séducteur. Une fois « séduite » (= déflorée, par euphémisme), il n’est pas sûr qu’elle puisse se marier, cela pèsera très lourd dans sa réputation. De plus, Charlotte est fiancée à Pierrot, cela est rappelé par Charlotte 67 ; or, c’est lui qui a sauvé DJ de la noyade dans une scène précédente. Là encore DJ va    à l’encontre du code aristocratique fondé sur la reconnaissance et la loyauté. Enfin, DJ insulte la religion et le code aristocratique en donnant sa parole sans avoir l’intention de la tenir 82-83. 

III/ Une farce?

 

CONCLUSION Ce texte présente donc le séducteur en action. Il dresse le portrait du libertin cynique qui semble prendre sa source en Espagne mais va être largement exploité en France aux XVII° et XVIII° siècles. Sade poussera ce cynisme dans ses limites extrêmes avec des textes comme _La Philosophie dans le boudoir ou Justine _[cela lui vaudra d’être emprisonné 25 ans]. conquête de Laclos en fera un portrait plus subtil dans Les Liaisons dangereuses.  

 En ce qui concerne DJ, il aggrave son cas aux yeux de l’Eglise et de la société. Il tient tête au Ciel, comme il le répète souvent. Cela le rapproche du châtiment final.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Irrissia 05/04/2014 10:51

franchement j'ai eu un 17 en Français grâce a toi

pierrot, vagabond des mots et des routes 28/05/2013 02:59

LA CHANSON DE MOLIÈRE

COUPLET 1

ca n’me tente pas
de chanter comme un vieux
que tout l’Québec tient s’es pilules
pour mieux le contrôler

dans un mélange explosif
d’anti-dépresseurs
de somnifères
moé ca m’écoeure

j’me suis jure d’mourir dans rue
mème malade même dans la gene
comme Molière sur la scène

EN HAUT

Molière, Molière, Molière
tu jouais l’malade imaginaire Molière

t’es mort sous les applaudissements
moi ce s’ra entre deux océans

comme cercueil le Canada que j’aime tant
comme cerceuil le Canada que j’aime tant

Oh Molière,
le dieu de ma langue française

COUPLET 2

ca n’me tente pas
de chanter pour un chef d’État
qui par une guerre s’amuse
à mieux nous controler

dans un mélange explosif
de trop de jeunes soldats qui meurent
des québécois, moi ca m’ecoeure

j’me suis juré
d’crier dans rue
pour une fois votez du bon bord
pour sortir nos trop jeunes soldats
d’la mort

EN HAUT

Molière, Molière, Molière
la guerre c’est rien d’imaginaire
Molière

t’es mort sous les aplaudissements
mais icitte entre deux océans

y a trop d’cercueils dans mon Québec
que j’aime tant

y a trop d’cercueils
dans mon Québec
que j’aime tant

oh Molière
le Dieu de ma langue française

COUPLET 3

ca n’me tente pas
de chanter comme un vieux
que tout l’Québec tient s’es pilules
pour mieux le contrôler

dans un mélange explosif
d’une immense colère d’électeur
parce qu’un malade imaginaire
cultive la peur

j’me suis juré d’chanter la rue
pour que mes mots s’rendent à l’ONU
au nom de millions d’enfants disparus

ne suis qu’un vagabond céleste
loin de la haine et de tout l’reste

qui trouve les pilules Oh Molière
comme les bombes dans une guerre

scandaleuses et obscènes

Oh Molière
le Dieu
de ma langue française
que j’aime

Pierrot
vagabond celeste


Pierrot est l'auteur de l'Île de l'éternité de l'instant présent et des Chansons de Pierrot. Il fut cofondateur de la boîte à chanson Aux deux Pierrots. Il fut aussi l'un des tous premiers
chansonniers du Saint-Vincent, dans le Vieux-Montréal. Pierre Rochette, poète, chansonnier et compositeur, est présentement sur la route, quelque part avec sa guitare, entre ici et ailleurs...


www.reveursequitables.com

www.enracontantpierrot.blogspot.com

www.demers.qc.ca

chansons de pierrot


monsieur 2.7 k

roman phénoménologique

www.reveursequitables.com, presse, monsieur 2.7k

Clovis Simard 28/07/2012 03:45

voir mon blog(fermaton.over-blog.com)